Slide background
Slide background
Slide background
Slide background

Cette belle collaboration naît de la rencontre entre l’équipe du film Souvenir et Johanne Riss. Bavo Defurne et son entourage démarre la dialogue en amenant leur propre idée du glamour : une envie aussi d’une robe et d’une cape faites uniquement de strass. Dans cette vision d’élégance, de tapis rouge et de sensualité, Johanne Riss propose une vision beaucoup plus avant-gardiste : une robe dans les tons nude et des palmes dorées embrassant les courbes de l’écrin. Johanne apprend qu’Isabelle Huppert devra danser dans sa robe et l’ajout d’un voile est de suite proposé et adopté. Dans la foulée, le réalisateur comprend que pour que la griffe Johanne Riss ressorte, il faut que la styliste ne s’occupe principalement que des tenues prestigieuses du personnage.

Pour la deuxième robe, la robe verte, c’est Isabelle Huppert, elle-même, qui fait part de son envie : un col claudine dont elle raffole. Bien-sûr, Johanne Riss suit cette voie tout en y ajoutant sa touche personnelle avec des broderies, ses mythiques manchettes et son incontournable grand décolté dos.

Les connaisseurs de la Maison Johanne Riss savent que peu de tenues de la créatrice sont munies de fermeture éclair mais ce détail est imposé par l’équipe du film pour les besoins de la trame narrative. Dès lors, cette fermeture s’impose tout au long du film comme un personnage à part entière.

Dossier de presse

Crédit photo : Copyright - Fabrizio Maltese Bonjour Pictures/Deal Productions/ Frakas Prod/ Avenue B.

Share